Un été 2015 bien rempli

Cette année encore, plusieurs de nos activités portaient sur la protection de la tortue géographique, une espèce en situation préoccupante2 au Canada.

Caractériser l’habitat de la tortue géographique

Des propriétés riveraines du lac des Deux Montagnes ont été visitées, afin de découvrir des habitats potentiels pour la tortue.  Les sites de ponte, qui sont essentiels à la survie de l’espèce, étaient particulièrement recherchés. Malheureusement, aucun nouveau site de ponte n’a été découvert cette année. Plusieurs sites d’exposition au soleil ont tout de même été localisés. Lors de nos inventaires à Hudson, nous avons même eu la chance d’apercevoir une tortue géographique! 

Informer les propriétaires riverains et les plaisanciers

Afin d’informer les plaisanciers du lac des Deux Montagnes des bonnes pratiques à adopter pour protéger les tortues, nous étions présents au Rendez-vous nautique d’Oka, les 4 et 5 juillet. Lors de ces deux jours, nous avons rencontré 87 personnes dont la grande majorité était des plaisanciers fréquentant le lac des Deux Montagnes.

Le 18 juillet dernier, nous étions présents à la journée portes ouvertes du Nichoir à Hudson, afin d’informer les citoyens sur la présence de la tortue géographique dans la région et les habitats essentiels à sa survie. Nous avons rencontré 84 personnes, principalement des résidents d’Hudson et de ses environs.
  
2 Espèce sauvage qui peut devenir « menacée » ou « en voie de disparition » en raison de l'effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces reconnues qui pèsent sur elle, tel que désignée à l’Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril du Canada.  

 

toutes les nouvelles